Les choses à faire ou à ne pas faire quant à l’utilisation d’images sur votre site web

Les images de bonne qualité sont essentielles à votre site web. Non seulement elles créent une expérience beaucoup plus immersive et riche, mais les images vous aident à raconter votre histoire d’une manière que les mots ne peuvent tout simplement pas le faire.

Nos cerveaux peuvent traiter et identifier les images littéralement en un clin d’œil. Les textes prennent beaucoup plus de temps à être traités et ne sont retenus que pendant une courte période. Dans notre monde effréné et saturé d’informations, le besoin de capter l’attention de votre public est plus grand que jamais et il n’y a pas de meilleur moyen de le faire qu’avec un très bon contenu visuel.

Toujours pas convaincu? La recherche démontre que le contenu qui comprend des images reçoit 94% plus de vues que le contenu qui n’en comprend pas. Si vous voulez que votre contenu ait du succès, alors il doit être vu!

Avant d’équiper votre appareil photo ou de commencer à faire des recherches sur Google Images, il y a certains éléments clé que vous devez connaitre afin d’éviter toute violation de droits d’auteurs.

Pour vous aider à débuter la création d’un fabuleux contenu visuel, nous avons élaboré une liste des plus importantes choses à faire ou à ne pas faire lorsque vient le temps d’utiliser des images sur votre site web.

  • À FAIRE : prendre ses propres photos Les images que vous prenez vous appartiennent, alors n’hésitez pas à les utiliser comme bon vous semble. Cependant, quelques exceptions s’appliquent lorsque vous photographiez des gens.
 
  • À NE PAS FAIRE : publier la photo de quelqu’un sans son consentement. Si vous prenez la photo d’un client dans votre bureau ou d’un patient dans votre clinique, assurez-vous d’obtenir son consentement, soit verbalement, soit par écrit, avant de publier sa photo (exemple 1). Dans la plupart des cas, les gens accepteront avec plaisir, mais mieux vaut prévenir que guérir. Il est correct d’utiliser une photo lorsque la personne n’en est pas le sujet principal. Par exemple : vous prenez une photo d’un coin de rue et on y voit des gens qui marchent sur le trottoir ou en arrière-fond etc. (exemple 2)
  examples  
  • À NE PAS FAIRE : publier les photos d’autres personnes. Si vous cherchez sur internet la parfaite image à ajouter à votre site web ou à votre plus récente entrée de blog ou de médias sociaux, ARRÊTEZ TOUT DE SUITE. Vous ne pouvez pas publier les photographies d’autres personnes sans leur permission. Il est également important de garder à l’esprit que le fait de mentionner le nom du photographe ou de citer la source n’annule pas la violation de droits d’auteurs. La bonne nouvelle est qu’il y a énormément de banques de photos sur internet, dont la plupart sont gratuites, il suffit de savoir où chercher.
 
  • À FAIRE : utiliser les sites GRATUITS de photographies en stock. À la grande surprise de beaucoup de gens, il y a plusieurs banques de photos de grande qualité disponibles gratuitement et qui peuvent être utilisées en toute légalité. Voici certains de nos sites web favoris en ce qui concerne les photos gratuites :

www.unsplash.com

www.pexels.com

www.freerangestock.com

www.pixabay.com

www.gratisography.com

 
  • À FAIRE : Si vous ne trouvez toujours pas ce que vous cherchez, il reste toujours les images en stock que vous pouvez acheter à des tarifs très raisonnables. Les sites web tels que www.istock.com ou www.shutterstock.com offrent d’incroyables filtres de recherche qui vous permettent de trouver des images très spécifiques. Par exemple, vous pouvez affiner vos résultats de recherche de manière à ne trouver que les images d’une orientation spécifique (horizontale, verticale, carrée, etc.) ou d’une gamme précise de couleurs.
 
  • À FAIRE : utiliser les filtres de recherche avancés de Google pour trouver des images dont la libre réutilisation est autorisée. Dans Google images, vous pouvez affiner vos résultats de manière à ne voir que les images qui sont identifiées comme pouvant être réutilisées. Toutefois, il est toujours recommandé de vérifier la source de l’image même lorsqu’elle est identifiée comme pouvant être réutilisée parce qu’il peut y avoir certaines restrictions ou conditions. Par exemple : la libre réutilisation de l’image est autorisée tant que le nom du photographe est mentionné. Suivez ces étapes afin d’activer le filtre dans Google :
  google-image-search-web-fr

  • À NE PAS FAIRE : plaider l’ignorance. Affirmer simplement que vous « ne le saviez pas » ou que vous pensiez qu’il n’y avait pas de problème car rien n’indiquait le contraire ne vous soustrait pas à la loi. Dans le doute, ne publiez pas! Si vous avez sauvegardé une image dans votre ordinateur et ne vous souvenez pas de sa provenance, essayez de la télécharger sur tineye.com, une recherche d’image inversée qui vous aidera à en trouver la source.
 

La valeur de l’usage d’images afin de capter l’attention de votre public est indéniable, mais il est également important de se conformer aux meilleures pratiques. Les pénalités pour violation de droits d’auteurs sont réelles et peuvent être assez sévères.

 

Note : nous ne sommes pas des avocats; par conséquent, les informations fournies dans cet article sont basées uniquement sur nos recherches et expériences personnelles. Pour des conseils juridiques, veuillez consulter un professionnel du droit.

NOS PARTENAIRES CORPORATIFS

partners